Bonjour, là, bonjour au théâtre Denise Pelletier

Du 7 novembre au 5 décembre 2018, le Théâtre Denise-Pelletier présente Bonjour, là, bonjour de Michel Tremblay, dans une mise en scène de Claude Poissant, dont c’est le premier rendez-vous avec un texte de notre grand écrivain. Créée en 1974, un peu moins d’une décennie après Les Belles-Sœurs, Bonjour, là, bonjour est une tragédie chorale, une pièce sur l’incommunicabilité et la tolérance écrite à une époque charnière de notre société, dans un Québec en quête de reconnaissance.

 

L’histoire

Au début des années 1970, Serge (Francis Ducharme), bientôt 30 ans, revient de trois mois en Europe. Il retrouve ses sœurs que tout oppose, ses tantes hypocondriaques et son père toujours plus enfermé dans sa surdité. Serge vit une relation inavouable avec sa sœur. Mais si son cri d’amour est déjà condamné, pourquoi le faire entendre à une cellule familiale dont les rêves et désirs sont figés?

« Bonjour, là, bonjour, dit Claude Poissant, observe les espoirs et les désirs d’une époque, et nous amène chacun à confronter nos histoires, nos générations, nos préjugés, de même que notre rapport à la tolérance. Pour mieux constater notre héritage, j’ai choisi de conserver l’époque où la pièce a été écrite, entre la crise d’Octobre et l’élection du PQ, en plein bouillonnement identitaire. »

Pour ajouter au bonheur de monter cette pièce qui l’habite depuis ses dix-huit ans, Claude Poissant s’est entouré des comédiens Gilles Renaud, qui rejoue la pièce quarante-quatre ans plus tard, Sandrine Bisson, Mireille Brullemans, Francis Ducharme, Annette Garant, Diane Lavallée, Mylène MacKay et Geneviève Schmidt.

Sur scène, comme une partition musicale, 31 brefs tableaux esquissent un chemin de la réprobation à l’acceptation, à une époque où le Québec s’affranchit de ses fantômes, de sa mère patrie et de l’Oncle Sam, où Serge et toute une génération prennent douloureusement conscience que la parole bloque la communication autant qu’elle la favorise, que la communauté réprime autant qu’elle soutient, que l’amour enferme autant qu’il libère.

L’auteur – Michel Tremblay

Figure dominante du théâtre québécois, Michel Tremblay a érigé depuis la fin des années 1960 une œuvre imposante, comme dramaturge, romancier, traducteur, adaptateur et scénariste : 28 pièces de théâtre, 3 comédies musicales, 28 romans, 1 recueil de contes, 5 recueils de récits autobiographiques, 7 scénarios de films, 44 traductions ou adaptations d’auteurs étrangers, 1 livret d’opéra, 1 cycle de chansons ainsi que les paroles d’une douzaine de chansons. Toutes publiées, plusieurs pièces de Tremblay ont été acclamées au Canada, aux États-Unis et un peu partout en Europe.

Le metteur en scène – Claude Poissant

Auteur, comédien, et surtout metteur en scène de renom, Claude Poissant est directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier (TDP) depuis 2014. Il a été codirecteur artistique et l’un des fondateurs du Théâtre PàP.

Distribution (par ordre alphabétique) : Sandrine Bisson (Lucienne), Mireille Brullemans (Monique), Francis Ducharme (Serge), Annette Garant (Charlotte), Diane Lavallée (Gilberte), Mylène MacKay (Nicole), Gilles Renaud (Armand) et Geneviève Schmidt (Denise).

Je vous conseille vivement de lire le cahier réalisé pour la pièce qui est passionnant: Télécharger

Durée 1h40 sans entracte. Salle Denise Pelletier.

Salle Denise-Pelletier du Théâtre Denise-Pelletier, 4353, rue Ste-Catherine Est, Montréal Billetterie : 514 253-8974 www.denise-pelletier.qc.ca www.admission.com

Source et crédit photo: Théâtre Denise Pelletier.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *