Rêve de Stephan Thoss – Les Grands Ballets

Rêve de Stephan Thoss – Les Grands Ballets

Source:  Communiqué de presse

Après le succès de Searching for Home (2011) et La Jeune Fille et la Mort (2015), le chorégraphe allemand Stephan Thoss est de retour avec Rêve, une pièce qui nous plonge dans les méandres d’un inconscient teinté de surréalisme. Entrez dans le monde des songes du 26 mai au 4 juin 2016, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

reve grands ballets canadiens

Photo : Damian Siqueiros / zetaproduction.com · Danseurs : Jeremy Raia & Emma Garau Cima

Et si votre vie s’articulait autour de vos nuits?

Un couple vit une vie tourmentée. Elle est hantée par des rêves qu’elle relate dans un livret. Lui ne semble pas affecté par ces troubles mais la met en garde contre le pouvoir de l’imagination. Nuit après nuit, les songes prennent vie, inlassables.

Tourmenté

Pour créer Rêve, Thoss s’est inspiré de son propre tourment de créateur. Il y fait référence à une psychologie du temps, et aux Surréalistes, en particulier Magritte, qui remettaient en question tout ce que l’on voit: « Les objets concrets, les choses que l’on peut nommer, nous rassurent. Les choses que l’on ne peut nommer nous effraient, ». Adoptant une approche surréaliste, il crée un univers onirique qui déjoue les certitudes des spectateurs et des danseurs.

« Parfois la réponse à « Pourquoi? » est « Parce que ». En danse, vous avez besoin de regarder, voir et sentir, d’accepter et adhérer à l’idée qu’il n’y a pas de réponse et que tout ne peut pas être expliqué » – Stephan Thoss.

Stephan Thoss

Né à Leipzig, Stephan Thoss a complété sa formation de danseur à Dresde, en ex-Allemagne de l’Est avant d’étudier pendant trois ans la danse expressionniste allemande. C’est à Dresde que vont naître ses premières créations : Les Quatre Saisons (1992), L’Ile des morts (1993), Roméo et Juliette (1994), Diable-Ange (1996) et Illusion (1998). Thoss accepte, en août 2007, la direction artistique du ballet de l’Opéra de Wiesbaden. Sous son impulsion, cette compagnie classique prend un virage plus moderne et aborde le répertoire contemporain.

En mai 2011, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal présentaient la première nord-américaine de Searching for Home, un ballet de Stephan Thoss. Le chorégraphe allemand revient illuminer les planches montréalaises avec Rêve en 2012 et La Jeune Fille et la Mort en 2015.

Au cours des dernières années, en plus de concevoir la chorégraphie, il a aussi choisi la musique et créé les décors et les éclairages de ses œuvres. Son esthétique visuelle minimaliste et méticuleuse ainsi que son langage chorégraphique unique rehaussent l’intensité de ses ballets.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *